ACCIDENT survenu à l'avion immatriculé F-GFXE

Evénement :

sortie latérale de piste à l'atterrissage.

Causes identifiées :

-prise en compte insuffisante d'une caractéristique de l'aéronef,

-imprécision du règlement intérieur sur les conditions d'utilisation des aéronefs,

-excès de confiance.


Conséquences et dommages :

aile gauche endommagée.

Aéronef :

avion Robin DR 400 - 180, dépourvu de pédales de frein aux palonniers.

Date et heure :

lundi 29 mars 2004 à 18 h 05.

Exploitant :

club.

Lieu :

AD Clermont-Ferrand (63), piste 08 revêtue, 3 015 x 45 m.

Nature du vol :

entraînement.

Personnes à bord :

pilote.

Titres et expérience :

pilote, 37 ans, PPL de 1996, 70 heures de vol dont 8 sur type et aucune dans les trois mois précédents.

Conditions météorologiques :

vent 010° / 15 à 18 kt, CAVOK, température 16 °C, QNH 1012 hPa.

Circonstances

Le pilote effectue des circuits d'aérodrome en piste 08. Il explique que pendant le premier posé-décollé le train d'atterrissage principal touche la piste normalement et le contact de la roue du train avant avec le sol est "doux". L'avion se déporte rapidement sur la gauche et l'aile gauche se soulève. Le pilote contre l'embardée par une action importante sur le palonnier droit. Cette action reste sans effet. L'avion sort de piste par la gauche. L'aile gauche heurte un panneau d'indication de voie de circulation situé à une dizaine de mètres du bord de piste. L'aéronef s'immobile après une course de soixante dix mètres dans l'herbe.

Aucune anomalie mécanique n'a été décelée sur l'avion.

La piste était sèche.

Le pilote n'avait pas volé depuis le 25 septembre 2003.

Le règlement intérieur du club ne mentionnait pas de condition d'expérience récente à respecter avant d'utiliser un avion. Il a été modifié à la suite de cet accident. Il demande aux pilotes d'effectuer un vol avec un instructeur après une interruption de vol supérieure à deux mois.

Le contact "doux" de la roue avant avec la piste n'a vraisemblablement pas permis le déblocage du système de verrouillage dans l'axe de celle-ci en vol. Le contrôle de la trajectoire de l'avion à l'aide des palonniers n'était pas possible à ce moment.