Plane File Number BEA2018-0345 Accident, Pierrefeu du Var, on 9 June 2018, ROBIN - DR400, F-HACV

Accident to the Robin DR400-120 registered F-HACV on 09/06/2018 at Pierrefu du Var (83)

Investigation progression Closed  
Progress: 100%

Summary

Le pilote, accompagné de deux passagers, décolle vers 11 h 40 de la piste 11 de l’aérodrome de Cuers-Pierrefeu (83) pour effectuer un vol de découverte. Il indique que lors du survol de l’extrémité de piste en montée initiale, il constate que le régime moteur diminue brusquement jusqu’au ralenti. Il diminue l’assiette et vérifie que la manette des gaz est sur plein gaz. Il émet ensuite un message de détresse sur la fréquence de l’aérodrome et envisage d’effectuer un atterrissage forcé. À ce moment, le régime moteur augmente à nouveau.

 

Le pilote débute alors un circuit d’aérodrome à basse hauteur pour revenir atterrir sur la piste 11 tout en essayant de prendre de la hauteur. Alors qu’il vire à gauche pour rejoindre l’étape vent traversier, le régime moteur diminue en-dessous du ralenti. Le régime moteur étant trop faible pour maintenir le palier, le pilote est contraint d’effectuer un atterrissage forcé. Voyant au dernier moment des piquets dans le champ de vignes où il s’apprête à atterrir, il décale son point d’impact dans un champ de vignes dépourvu de tuteur métallique. Lors de l’atterrissage, l’avion touche les vignes puis le sol avec une assiette horizontale et une vitesse verticale élevées puis s’immobilise vingt mètres environ après le point d’impact.

 

L’enquête n’a pas pu déterminer l’origine de la diminution de puissance du moteur. Lorsque le régime moteur a diminué au franchissement de l’extrémité de la piste, l’avion se trouvait à moins de 300 ft de hauteur. Le pilote n’a pas trouvé d’autre solution à cet instant que d’atterrir dans une zone occupée par des habitations ou des vignes. Lorsque le régime moteur a augmenté, le pilote a pensé que la diminution de la puissance était passagère. Il a alors viré à gauche pour faire un circuit à basse hauteur pour la piste 11 tout en cherchant une zone plus propice en cas de nécessité de faire un atterrissage forcé. Lors de la seconde diminution de puissance, le pilote n’a pas eu d’autre choix cette fois-ci que d’effectuer un atterrissage forcé droit devant lui. Constatant au dernier moment la présence de piquets dans les vignes où il allait atterrir, il a décalé son point d’aboutissement dans le champ suivant où il n’y en avait pas. L’avion a touché le sol avec une vitesse verticale importante.

Publication

Download the report(s) by clicking on the link(s) below: