Plane File Number BEA2017-0313 Accident, AD Lognes - Emerainville, on 5 June 2017, TECNAM - P2008, F-HOOT

Accident to the Tecnam P2008 registered F-HOOT on 05/06/2017 at Lognes-Emerainville (77)

Investigation progression Closed  
Progress: 100%

Summary

Le jour de l’accident, l’élève pilote a d’abord réalisé un vol local en instruction en double commandes de 34 minutes depuis l’aérodrome de Lognes-Emerainville. Son instructeur lui propose ensuite de partir en vol solo supervisé. Il s’agit de son second vol solo. Elle a prévu de faire deux circuits d’aérodrome avec atterrissages complets en piste 26 revêtue.

Lors du premier atterrissage, un témoin au sol voit l’avion toucher le sol à plat et rebondir trois fois. L’élève pilote décide de remettre les gaz. L’instructeur a vu l’atterrissage depuis le sol. Il contacte la tour pour suggérer à son élève d’atterrir sur la piste 26 non revêtue.

Lors du deuxième atterrissage, l’avion rebondit de nouveau et l’élève pilote décide également de remettre les gaz. Le contrôleur observe l’avion en montée initiale et constate que la roue avant s’est désolidarisée du train d’atterrissage. Il en informe la pilote.

Tandis que le contrôleur alerte les services de secours, l’instructeur, qui a rejoint la tour de contrôle, conseille à son élève de continuer à voler pendant 1 h 30 afin de consommer du carburant pour atterrir avec un avion léger. Il lui donne également des instructions en vue de l’atterrissage.

Lors de l’atterrissage en piste 26 non revêtue, une fois la trajectoire stabilisée et en très courte finale, l’élève pilote coupe le moteur sur les conseils de son instructeur puis atterrit en maintenant le nez le plus longtemps possible. L’avion bascule vers l’avant et s’immobilise en quelques mètres.

Lors de son premier circuit d’aérodrome, la pilote n’a pas réussi à doser son arrondi. La distraction amenée par la présence d’un animal pendant l’atterrissage a, d’après la pilote, perturbé le deuxième arrondi. La décision de remettre les gaz permet souvent de se placer dans un environnement plus favorable pour un nouvel atterrissage.

Une fois la défaillance technique constatée, l’instructeur a fourni à l’élève une assistance dans sa prise de décision, lui permettant d’éviter la précipitation et de réaliser l’atterrissage avec le train avant cassé mais dans de bonnes conditions de sécurité.

Publication

Download the report(s) by clicking on the link(s) below: