Plane File Number BEA2016-0613 Accident, Saint Ambroix, on 27 September 2016, VANS - RV8, F-WLFV

Accident to the Van's Aircraft RV8 registered F-WLFV occured on 27/09/2016 at Saint-Ambroix (18)

Investigation progression Closed  
Progress: 100%

Summary

Dans le cadre des épreuves en vol avant la délivrance d’un CNRA, le pilote réalise en début d’après-midi un vol local au départ de l’aérodrome d’Issoudun - Le Fay. Un ami mécanicien aéronautique, venu l’aider pour la mise au point de son avion, l’accompagne. Au cours de ce vol, plusieurs tonneaux barriqués sont réalisés. 

Un second vol local est entrepris par les mêmes personnes. Un témoin les voit décoller en piste 24 puis s’éloigner vers l’ouest. Peu avant 17 heures, la compagne du passager informe celui-ci qu’elle est présente à son domicile. Le témoin voit l'avion revenir à la verticale des pistes avant de repartir vers le nord-est de l’aérodrome.

Quelques minutes plus tard, un autre témoin au sol voit l’avion effectuer au moins deux passages à faible hauteur à proximité de la maison de la compagne du passager. Celle-ci indique qu’après le dernier passage, l’aéronef effectue un virage d’environ 180° par la gauche en prenant de la hauteur. En fin de virage, il passe en légère descente avant d’entamer une montée à la verticale. La vitesse diminue jusqu’à devenir nulle. L’avion passe sur le dos « en tournant légèrement » autour de son axe longitudinal. Il tombe ensuite « d’abord comme une feuille puis tout droit ». Le pilote redresse à quelques mètres de hauteur dans la direction d’un lieu de stockage de balles de paille. En vol en palier et en ligne droite, l’avion entre en collision avec le flanc du plus gros des empilements. 

Un feu se déclare rapidement. En raison de la vitesse de propagation et de l’intensité de l’incendie, les deux occupants ne peuvent être secourus.

L’avion est entré en collision avec un obstacle au sol à la suite d’évolutions acrobatiques à faible hauteur. Le choix de réaliser ces manœuvres à faible hauteur ne laissait pas de marge de sécurité par rapport au sol. Ce choix a pu être motivé par la présence de tiers proches du pilote au sol et dans l’avion. L’absence de formation et d’expérience en voltige sur avion, et une connaissance faible de son aéronef ont pu contribuer à ne pas maîtriser la réalisation de la manœuvre acrobatique.

 

Publication

Download the report(s) by clicking on the link(s) below: