Roulage intempestif lors de la mise en route du moteur, collision avec un hangar

Investigation progression Closed
Progress: 100%

CIRCONSTANCES

Le pilote, copropriétaire de l'avion a prévu de rejoindre Ajaccio avec trois passagers. En raison de leur retard, le pilote effectue partiellement certaines actions et vérifications prévues avant la mise en route tout en démarrant le moteur pour le préchauffer. L'avion avance brusquement en déviant sur la gauche et heurte un hangar.

L'examen de l'aéronef a montré que la commande du frein de parc était sur la position « appliqué » et que le réglage du siège pilote ne permettait pas d'atteindre les freins aux palonniers.

La commande de gaz était à 1,5 cm de la position « idle » au lieu d'1 cm comme préconisé par le manuel de vol pour la mise en route du moteur.

Le pilote âgé de 57 ans et détenteur d'un TT de 1998 totalisait le jour de l'accident 698 heures de vol dont 36 sur type et 7 dans le mois précédent.

CONCLUSION ET ENSEIGNEMENT DE SECURITE

L'accident est dû à une préparation incomplète de la cabine avant la mise en route du moteur. Le réglage inadéquat du siège n'a notamment pas permis au pilote de freiner l'avion « aux pieds ».

La volonté du pilote de gagner du temps en raison du retard de ses passagers a contribué à l'accident.

Toute mise en route du moteur, même si celle-ci n'est pas suivie immédiatement d'un vol, doit être précédée de la préparation cabine prévue dans le manuel de vol.

 

Publications