Information du 5 octobre 2017

Communiqué de Presse n°2

L’exploitation des données contenues dans l’enregistreur de paramètres (FDR) a permis de déterminer le lieu où l’avarie est survenue en croisière au moteur numéro 4 de l’Airbus A380 et de délimiter une zone de recherche des éléments qui se sont détachés.

Il s’agit d’une zone désertique, couverte de glace, localisée à environ 150 kilomètres au sud-est de la ville de Paamiut, située sur la côte ouest.

À la demande du bureau danois d’enquêtes sur les accidents, un hélicoptère de la compagnie danoise Air Greenland a survolé hier cette zone et a repéré des pièces provenant du moteur.

Le BEA est en relation avec son homologue danois pour organiser la récupération de ces éléments.

Les travaux d’analyse des données contenues dans les enregistreurs de bord vont se poursuivre au laboratoire du BEA. Les calculateurs du moteur vont également être analysés chez le constructeur de ces équipements aux États-Unis.

Les enquêteurs du BEA qui se sont rendus à Goose Bay et à Ottawa rentreront en France ce jeudi 5 octobre.