Vol AF 447 du 1er juin 2009 A330-203, immatriculé F-GZCP

Communiqué de presse diffusé le 19 avril 2011

Le navire câblier Ile de Sein d'Alcatel-Lucent et Louis Dreyfus Armateurs quitte le port de Las Palmas (Iles Canaries) aujourd'hui, avec à son bord un robot Remora 6000 et l'équipe d'opérateurs de Phoenix International Inc. Il doit rejoindre le port de Dakar dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 avril. Une escale de quelques heures est prévue à Dakar pour embarquer l'équipe d'enquête avant de se rendre sur la zone de l'accident. 

Cette équipe, dirigée par le directeur de l'enquête, Alain Bouillard, assisté de trois enquêteurs du BEA, sera composée :

  • d'un enquêteur de sécurité de l'AAIB (homologue britannique du BEA) ;
  • d'un enquêteur de sécurité du CENIPA (homologue brésilien du BEA) ;
  • de trois experts d'Airbus ;
  • d'un expert d'Air France ;
  • d'un spécialiste américain d'imagerie sonar ayant participé à la phase 4 des recherches en mer ;
  • d'un psychologue. 

Seront également à bord du navire : quatre Officiers de la Police Judiciaire (OPJ) assistés de trois spécialistes de l'Institut de Recherches Criminelles de la Gendarmerie Nationale (IRCGN).

La phase 5 débutera par l'observation détaillée du site de l'accident et la recherche des enregistreurs de vol. Une fois localisés, ils seront remontés à bord de l'Ile de Sein et placés immédiatement sous scellés ; ils seront ensuite convoyés par un navire de la Marine nationale vers un port français, puis acheminés par voie aérienne au BEA sous la responsabilité d'un OPJ. 

Dans l'intervalle, les pièces de l'avion utiles à l'enquête seront relevées.

Le BEA rappelle que la remontée des corps et des effets personnels est placée sous la responsabilité des représentants de la justice.

Information aux medias, 19 avril 2011

En raison des contraintes horaires et de l'incertitude liée à toute opération maritime, il semble difficile à ce stade d'organiser, sur le port de Dakar, un point d'information dédié aux media sur les prochaines opérations de récupération de l'épave de l'A 330, vol AF 447.

Le BEA mettra à disposition - par l'ECPA-D via le SERT/Globecast - une bande-éléments sur le navire et ses équipements dans les meilleurs délais à la suite du départ du navire du port de Dakar. 

IMPORTANT : Les journalistes qui souhaiteraient cependant se rendre à Dakar devront entrer en relation directement avec les autorités portuaires pour avoir accès au port.