Avion Numéro de dossier BEA2018-0894 Accident, AD Lille Lesquin, le 26 décembre 2018, DIAMOND - DA40, F-HDJE

Accident du Diamond DA40 immatriculé F-HDJE survenu le 26/12/2018 à Lille Lesquin (59)

Progression de l'enquête Clôturée  
Progress: 100%

Résumé

Note: Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage de l’instructeur. Ces informations n’ont pas fait l’objet d’une validation indépendante par le BEA

1 - Déroulement du vol

L’élève-pilote et l’instructeur décollent de l’aérodrome de Lille Lesquin pour un vol d’instruction dans le cadre d’une formation ab initio en vue d’obtenir la licence de pilote de ligne (ATPL).

À l’issue de la séance, lors du retour au terrain de départ, ils atterrissent en piste[1] 19 sans constater d’anomalie.

Une fois l’aéronef arrêté sur la piste, le pilote demande au contrôleur l’autorisation d’effectuer un demi-tour pour évacuer la piste par la bretelle située au niveau du seuil et menant au parking.

Le contrôleur autorise le roulage et, alors que le pilote remet la puissance et que l’avion se met en mouvement, le train avant s’affaisse et l’hélice percute le sol.

L’aéronef s’immobilise aussitôt, l’équipage évacue l’avion et constate que l'axe vertical de la roue avant s’est rompu et que les trois pales de l’hélice sont détruites.

2 - Renseignements complémentaires


2.1 Renseignements sur l’équipage

L’élève-pilote, titulaire d’une licence de pilote privé avion (PPL(A)) en cours de validité, totalisait 100 h de vol environ.

L’instructeur, âgé de 66 ans et titulaire d’une PPL(A) assortie d’une qualification instructeur en cours de validité, totalisait 1 194 h de vol. Il avait effectué 27 h dans les trois mois précédant l’accident, dont 14 sur DA40, et 11 h dans le dernier mois, dont 4 h 30 sur DA40.

2.2 Renseignements sur l’aéronef

Le F-HDJE est un avion monomoteur Diamond DA40 de série D. Cette série[2] est concernée par une consigne de navigabilité de l’EASA référencée 2009-0016.

Cette dernière fait suite à des cas de rupture de l’axe de rotation de la jambe de train avant. Ces ruptures sont dues à une crique en fatigue se développant dans cette pièce.

La consigne impose des inspections de la jambe de train à intervalles de 200 h en raison de cette fragilité connue.

Le potentiel du F-HDJE avant de devoir être soumis à une inspection de ce type était de 20 h lors de l’accident.


[1] Piste 19 revêtue de 1580 x 30 m.

[2] La série F est également concernée.