Avion Numéro de dossier BEA2018-0704 Accident, AD La Rochelle, le 17 septembre 2018, CESSNA - T182, N9171U

Accident du Cessna T182 immatriculé N9171U survenu le 17/09/2018 à La Rochelle - Île de Ré (17)

Progression de l'enquête Clôturée  
Progress: 100%

Résumé

Note : Les informations suivantes sont principalement issues des témoignages du pilote, du contrôleur du service de la navigation aérienne de l'aérodrome et du responsable du service de sauvetage et de lutte contre l'incendie d'aéronefs (SSLIA). Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

 

1 - Déroulement du vol

À l’issue d’un vol de navigation, en provenance de l’aérodrome de Chambéry-Aix-les-Bains (74), le pilote atterrit durement sur la piste 27[1] revêtue de l’aérodrome de La Rochelle-Île de Ré[2]. L’avion rebondit puis, lors du second contact avec la piste, le train d’atterrissage avant se plie. L’avion poursuit sa course sur le nez, sort de la piste et s’immobilise sur le bas-côté de la voie de circulation ALPHA.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Renseignements sur le pilote

Le jour de l’accident, le pilote, titulaire d’une licence de pilote privé (PPL/A) délivrée en septembre 2009, totalisait environ 1 200 heures de vol. Il avait une expérience de 750 heures de vol sur Cessna 182 dont une trentaine dans les trois mois précédents.

 

2.2 Témoignage du pilote

Il explique avoir été gêné en finale par le soleil de face. Le port de ses lunettes de soleil à verres correcteurs et l’utilisation du pare-soleil de l’avion n’ont pas éliminé l’éblouissement. Il a cependant poursuivi l’approche jusqu’au touché qui lui a semblé être plus dur que d’habitude.

 

2.3 Renseignements sur les conditions météorologiques

Le METAR de La Rochelle de 18 h UTC (20 h locales) mentionnait un vent du 260° pour 4-5 kt, une visibilité supérieure à 10 km, une situation CAVOK.

Lors de l’approche, la position du soleil était à l’azimut 261° et à 12 ° au-dessus de l’horizon. L’heure de coucher du soleil était fixée à 20 h 11.

2.4 Enseignements

Lors d’une approche durant laquelle les conditions d’ensoleillement peuvent être propices à un éblouissement, le pilote doit se tenir prêt à remettre les gaz. En cas d’éblouissement, il ne doit pas hésiter à demander au contrôleur un changement de piste lorsque la longueur de la piste, le trafic et les conditions aérologiques le permettent.

Le port d’une casquette en complément de lunettes de soleil et du pare-soleil, y compris en hiver, et un pare-brise propre permettent de limiter la gêne provoquée par l’éblouissement.

 


[1] Dimensions de la piste 2 255 m X 45 m, distance disponible à l’atterrissage (LDA) 1 746 m.

[2] Aucun QFU préférentiel n’est mentionné sur la carte VAC de l’aérodrome.