Avion Numéro de dossier BEA2018-0463 Accident, AD Haguenau, le 7 juillet 2018, AEROSPOOL - WT9, F-HVXA

Accident de l'Aerospool WT9 immatriculé F-HVXA survenu le 07/07/2018 à Haguenau (67)

Progression de l'enquête Clôturée  
Progress: 100%

Résumé

Heure : À 11 h 45(1)
Exploitant : Aéroclub Haguenau
Nature du vol : Aviation générale
Personnes à bord : Pilote et un passager
Conséquences et dommages : Avion fortement endommagé

Note: Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n’ont pas fait l’objet d’une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Le pilote, accompagné d’un passager, décolle de l’aérodrome de Haguenau vers 10 h 55 pour un vol local.

De retour sur le terrain, il s’intègre dans le circuit pour la piste 03(2). Après une première tentative d’atterrissage avortée en raison de la présence d’un avion sur la piste, il se présente à nouveau pour atterrir.

En milieu de finale, l’aéronef subit une perte soudaine d’altitude que le pilote attribue à un effet de sol. L’avion touche la piste et effectue un léger rebond. Lorsque le train avant entre en contact avec la surface après le posé du train principal, des vibrations apparaissent, suivies d’un craquement sonore.

Le nez s’affaisse alors et l’hélice entre en collision avec le sol.

L’avion poursuit sa glissade sur une centaine de mètres puis s’immobilise sur la piste.

Les deux occupants sont indemnes et évacuent l’aéronef sans encombre.

2 - Renseignements complémentaires

Les conditions météorologiques lors de l’événement étaient les suivantes :

  • Vent calme
  • CAVOK

Le pilote, âgé de 47 ans, est titulaire d’une licence de pilote privé avion assortie d’une qualification SEP en cours de validité.

Le jour de l’accident, il totalisait environ 100 heures de vol en tant que commandant de bord. Il avait effectué 3 h 30 de vol dans les 30 jours ayant précédé l’accident, dont 1 h 36 sur WT9.

Le pilote précise que lors de l’événement, il était en état d’épuisement mental en raison de ses activités professionnelles. Il ajoute qu’il a pris conscience de sa condition par la suite, notamment grâce à l’étude de l’enregistrement du vol(3). Il estime que cet état d’épuisement  a certainement contribué de façon significative à la survenance de l’accident.


(1)Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale.
(2)Piste revêtue 03/21 de 850 m x 18 m.
(3)L’aéronef était équipé d’un enregistreur léger, permettant la visualisation de la séquence de vol.