Avion Numéro de dossier BEA2018-0729 Accident, AD Blois le-Breuil, le 26 septembre 2018, AQUILA - AT01, F-GXMV

Accident de l'Aquila AT01 immatriculé F-GXMV survenu le 26/09/2018 à Blois-le-Breuil (41)

Progression de l'enquête Clôturée  
Progress: 100%

Résumé

Heure : Vers 11 h 35(1)
Exploitant : Aéro Touring Club de France
Nature du vol : Vol de navigation
Personne à bord : Élève-pilote
Conséquences et dommages : Aéronef endommagé

Note : Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n’ont pas fait l’objet d’une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Dans le cadre de sa formation pour l’obtention de la licence de pilote privé, l’élève-pilote est autorisé par son instructeur à réaliser une navigation triangulaire de plus de 150 NM. Le vol prévu est un trajet Toussus-le-Noble (78) – Orléans Saint-Denis-de-l’Hôtel (45) – Blois Le Breuil – Toussus-le-Noble.

L’élève indique que la première étape, qui a duré environ 35 minutes, s’est déroulée sans difficulté particulière et qu’il n’y avait pas de vent lors de l’atterrissage. Il est resté environ 30 minutes à Orléans avant de décoller pour la deuxième étape. À son arrivée à Blois, le service d’information de vol n’était pas ouvert et un pilote sur la fréquence lui a indiqué que la piste 12(2) était en service. L’élève a fait un passage à la verticale de l’aérodrome et a constaté que la manche à air indiquait un vent d’est. Il s’est ensuite intégré en vent arrière main gauche pour la piste 12. L’agent AFIS a annoncé l’ouverture du service d’information de vol alors qu’il était en étape de base. L’agent AFIS lui a communiqué en finale un vent du 090° pour 8 à 10 kt. Au passage de l’entrée de piste, alors qu’il avait commencé son arrondi, l’avion s’est incliné à droite en roulis. Le train principal droit a alors touché la piste en premier et l’avion a rebondi. L’élève a tenté de remettre les ailes à plat mais indique que l’avion est « retombé à plat » puis est sorti de piste par la gauche. Le train avant s’est alors rompu.

L’élève précise que la finale était stabilisée et qu’une rafale de vent a pu déstabiliser l’avion lors de l’arrondi. Comme il disposait encore d’une grande longueur de piste lors du rebond il n’a pas remis les gaz et a essayé de reprendre le contrôle de l’avion.

L’élève, âgé de 65 ans, totalisait environ 135 heures de vol dont environ la moitié sur Aquila. Il avait réalisé un dizaine d’heures en vol solo.

 


(1)Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale.
(2)Piste revêtue 1 250 m x 30 m