Avion Numéro de dossier BEA2017-0085 Accident, AD privé Citron, le 16 février 2017, PIPER - PA28, F-OGRA

Accident du Piper PA28 immatriculé F-OGRA le 16/02/2017 à Citron (973)

Progression de l'enquête Clôturée  
Progress: 100%

Résumé

Heure : À 19 h 52(1)
Exploitant : Compagnie Minière Montagne d'Or
Nature du vol : Aviation générale, convenance personnelle
Personnes à bord : Pilote et un passager
Conséquences et dommages : Avion fortement endommagé

Note : Les informations suivantes sont principalement issues de témoignages. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante du BEA.

 

1 - Déroulement du vol

Le vol est effectué en location coque nue pour le compte de la Compagnie Minière Montagne d’Or par un pilote professionnel en vue d’acheminer un passager et du matériel minier.

Le pilote, accompagné du passager, décolle à 18 h 30 de l’aérodrome de Cayenne (973) pour un vol de 55 minutes à destination de l’aérodrome privé de Citron.

À l’arrivée, une perturbation pluvio-orageuse couvre la zone. Le pilote réalise des circuits d’attente pendant une quinzaine de minutes avant de rejoindre le circuit main gauche pour atterrir en piste 16 non revêtue(2).

Lors du roulement après l’atterrissage, le pilote ne parvient pas à contrôler la trajectoire de l’avion qui sort longitudinalement de la piste.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Pilote – Commandant de bord

Le pilote, âgé de 42 ans, est titulaire d’une licence de pilote professionnel d’avion depuis 2011. Il était auparavant titulaire d’une licence de pilote privé avion depuis 2003. Il détient également une qualification IR/MEP et une qualification d’instructeur de vol, toutes deux en cours de validité.

Lors de l’accident, il totalisait 2 700 heures de vol, dont 1 500 sur PA28, et 150 heures dans les trois mois précédant l’accident dont 30, toutes sur PA28, dans les 30 derniers jours. 

2.2 Conditions météorologiques

Au départ de Cayenne, le METAR de 18 h 30 indiquait :

  • vent du 050° pour 13 kt ;
  • visibilité supérieure à 10 km ;
  • plafond à 1 900 ft et des couches nuageuses à 2 800 ft et 4 700 ft ;
  • des averses orageuses avec présence de cumulonimbus, une visibilité réduite à 1 000 m et des rafales allant jusqu’à 25 kt.

L’aérodrome de Citron, distant de 95 NM environ, ne dispose pas de station météorologique.

La carte TEMSI de 18 h 00 faisait état d’une couche nuageuse morcelée, débutant entre 2 000 ft et 3 000 ft, et se clairsemant par endroits. Des cumulonimbus isolés étaient mentionnés avec une base entre 1 000 ft et 2 000 ft et pouvant provoquer des orages et de fortes pluies.

Par ailleurs, Météo-France décrit un développement convectif important dans le cumulonimbus proche au sud-est de Citron ; une autre cellule très active était positionnée au nord-ouest de Citron.

2.3 Témoignages

2.3.1 Témoignage du pilote

Le pilote explique qu’il a l’habitude d’atterrir à Citron et que la piste 16 présente une pente marquée, favorisant la décélération. Par ailleurs, le jour de l’évènement, il déclare avoir effectué 6 h 10 mn de vol avant la mission vers Citron, lui donnant ainsi une évaluation de la situation météorologique sur tout le territoire guyanais.

Il décrit des conditions s’améliorant sur le site au bout de 15 minutes d’attente, ce qui lui a permis d’envisager l’atterrissage. Il précise qu’il était prêt à se dérouter vers Cayenne dans le cas contraire, un vol identique étant prévu le lendemain.

En finale, il a constaté que le seuil de piste était inondé. Estimant risquée une remise des gaz en raison des obstacles situés au-delà de la piste, il a décidé de décaler le point d’aboutissement de sa trajectoire pour poursuivre l’atterrissage. Lors du roulement après l’atterrissage sur la piste détrempée, il n’est pas parvenu à contrôler la trajectoire et le freinage de l’avion, qui est sorti longitudinalement de la piste.

2.3.2 Témoignage d’une personne présente sur les lieux

Le témoin n’est pas pilote mais est familier de l’environnement de l’aérodrome de Citron et de son exploitation.

Il explique qu’au moment de l’événement les conditions météorologiques étaient  « très mauvaises avec des nuages épais et une visibilité réduite ». Il ajoute qu’il y avait de fortes pluies et que la piste était détrempée.

Il déclare de plus que le pilote a tourné autour de Citron pendant un quart d’heure avant d’atterrir « à l’aveugle ».

 

 


(1)Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en temps universel coordonné (UTC).
(2)Piste QFU 160° de 550*25 m en herbe et latérite.

 

 

 

Médiathèque


Carte TEMSI Guyane de 18 h 00 le 160217 Image satellite Guyane a 20 h 00 le 160217