Accident de l'ULM de classe 3 AVEKO VL-3-A identifié 59DAE survenu le 22/05/2020 à la Ferté-Bernard (72)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.2 : rapport de format simplifié, adapté aux circonstances de l'événement et aux enjeux de l'enquête.

Dans les mois qui ont précédé le vol de l’accident, le pilote a modifié le système d’admission du moteur de son ULM. La veille du jour de l’accident, le pilote a réalisé un vol « essai injection » d’une quinzaine de minutes après sept mois d’interruption de vol.
Le jour de l’accident, le pilote a survolé plusieurs habitations d’amis. Le vol s’est déroulé à une hauteur de l’ordre de 1 500 ft. Lors d’un demi-tour vers la plate-forme ULM, au-dessus de la maison d’une amie, l’assiette de l’ULM a fortement diminué tandis que sa vitesse a augmenté, s’approchant de la VNE.

La possible présence d’un jeu introduit sur la chaîne de commande du compensateur de profondeur lors de la modification du système d’admission du moteur par le pilote a pu générer un phénomène de couplage aéroélastique (« flutter ») sur la gouverne de profondeur droite, engendrant un battement. Les efforts alternés ont augmenté rapidement jusqu’à sa rupture en vol. Solidaire du stabilisateur par ses charnières, la gouverne de profondeur a introduit un effort anormal en flexion ascendante et en torsion sur le stabilisateur conduisant à la rupture brutale de son longeron puis à sa séparation complète en vol.
Avec un demi empennage horizontal en place et une gouverne de profondeur défectueuse, il est probable que le pilote ne pouvait garder le contrôle de son ULM qui a continué à descendre. Le pilote a déclenché le parachute de secours à une hauteur insuffisante et l’ULM est entré en collision avec le sol.

Publications