Accident du Piper PA28-181 immatriculé F-GYNN survenu le 26/10/21 à Pérouges - Meximieux (01)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note : Les informations suivantes sont issues principalement du témoignage du pilote. Ces informations n’ont pas fait l’objet d’une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

Vers 11 h 25, le pilote, accompagné d’un passager, décolle depuis la piste 16 de l’aérodrome de Pérouges-Meximieux (01) pour un vol local. Après environ 30 min de vol, le pilote revient vers l’aérodrome de départ. Il effectue une verticale des installations, sans prêter attention à la manche à air et se reporte en branche vent arrière main gauche pour un atterrissage sur la piste 16. En finale, il s’estime trop haut sur le plan d’approche. Il interrompt l’approche et se reporte en début de branche vent arrière pour la piste 16. En finale, avec les volets en configuration atterrissage et une vitesse de 65 kt, le pilote atterrit après le premier tiers de la piste. Il entend à la radio un message d’un autre pilote au sol lui indiquant qu’il atterrit avec du vent arrière. Il indique qu’il freine énergiquement[1] mais voyant la fin de piste approcher avec une vitesse toujours élevée, il vire à gauche. L’avion dérape et sort longitudinalement de piste, passe une butte et un fossé situés après l’extrémité de piste, le train principal droit s’affaisse et la jambe du train d’atterrissage avant se plie. L’avion s’immobilise sur un chemin.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

Les conditions météorologiques relevées sur l’aérodrome de Lyon-Saint Exupéry (69) situé à 10 NM au sud-ouest de l’aérodrome étaient les suivantes :

  • 11 h 00 : vent de secteur nord pour 3 kt
  • 11 h 30 : vent de secteur nord pour 5 kt ;
  • 12 h 00 : vent de secteur nord pour 8 kt ;
  • 12 h 30 : vent de secteur nord nord-ouest pour 11 kt
  • Ciel couvert ;
  • Température 15 °C ;
  • QNH 1 025 hPa.

Le pilote, âgé de 62 ans, titulaire d’une licence de pilote privé avion PPL (A) obtenue en 2017, totalisait 247 atterrissages et 225 heures de vol, dont 140 en tant que commandant de bord et 3 heures de vol dans les trois mois précédents, toutes sur cet avion.
Le pilote indique qu’il totalisait environ 200 heures de vol sur cet avion. Il précise qu’ayant décollé de la piste 16 avec un vent calme 30 min plus tôt, il n’a pas pensé lors du retour à vérifier la manche à air. Après l’accident, selon lui la manche à air indiquait un vent de secteur nord pour environ 5 à 10 kt. Lors de la première approche, il n’a pas analysé que son plan d’approche trop haut pouvait être dû à une composante significative de vent arrière. Il précise également que lorsqu’il a entendu le message à la radio lui indiquant du vent de secteur arrière lors de son atterrissage, il n’a pas pensé à remettre les gaz et revenir atterrir en piste 34.

 


[1] Des traces de freinage ont été relevées sur environ 230 m.