Accident du Robin - DR400 - 160 immatriculé F-GCAH survenu le 09/09/2020 à Aubenas-Ardèche Méridionale (07)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

Après un vol d’une heure environ entre les aérodromes Lyon-Corbas et Aubenas-Ardèche Méridionale, le pilote accompagné de son épouse embarque deux passagers de leur entourage familial proche pour un vol d’agrément au-dessus de la commune de Saint-Pierreville (07) où ces derniers résident. À l’issue de ce vol local d’une vingtaine de minutes dans le nord de l’aérodrome, le pilote s’intègre en longue finale face au sud, le QFU 183 ayant été retenu par des ULM dans le circuit d’aérodrome[1]. Lors de l’atterrissage, l’avion effectue un premier rebond, suivi d’un second plus marqué. Le pilote tente alors de procéder à une remise de gaz mais constate que la manette de puissance est bloquée en position quasi réduite. La faible puissance qui en résulte ne permet pas au pilote de mener à bien sa tentative d’envol. En l’absence d’apport de puissance, l’avion heurte la piste à nouveau. Le pilote parvient néanmoins à maintenir l’axe de piste puis grâce à un freinage appuyé, à contrôler l’avion au sol. Il libère la piste par le taxiway situé à droite à l’extrémité de la piste. Il s’aperçoit à cette occasion que la roulette de nez ne pivote plus qu’à droite, la rotation côté gauche étant devenue impossible. Il immobilise l’avion et procède à l’arrêt du moteur. La verrière étant bloquée par la déformation de la partie supérieure des capots moteur, les occupants indemnes sont libérés par le gestionnaire d’aérodrome qui procède pour cela au démontage des capots.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
2.1 Renseignements sur le pilote et témoignage

Le pilote âgé de 71 ans est titulaire d’une licence PPL assortie d’une qualification SEP et d’un certificat d’aptitude médicale de classe 2 valides. Le jour de l’événement, il totalisait 180 heures de vol dont 63 en qualité de commandant de bord. Son expérience dans les trois derniers mois était de cinq heures de vol, toutes effectuées en qualité de commandant de bord.

À propos du chargement d’appareil, le pilote indique qu’il avait pris soin de ne pas avitailler à l’arrivée à Aubenas et que l’enveloppe de masse et centrage était respectée. Il précise cependant ne pas avoir l’habitude de voler accompagné de trois passagers.

Concernant la conduite de l’approche en piste 18 à Aubenas, le pilote déclare avoir rencontré une averse durant la finale. Bien que considérant le vent comme faible, il a ressenti une rafale lors de l’approche finale. Il estime n’avoir été gêné ni par le soleil, ni par la chaleur et ne subissait aucune pression temporelle. La piste était sèche.

Le point d’aboutissement retenu était le seuil de piste 18. Le pilote a maintenu son point d’aboutissement et l’arrondi a été débuté à la position visée. La vitesse d’approche retenue était de 120 km/h en configuration volets atterrissage.

2.2 Renseignements sur la météorologie

Le pilote indique que les conditions météorologiques étaient favorables pour ce vol local. Il n’y avait pas de phénomène aérologique particulier sur l’aérodrome.

 


[1] Dimensions de la piste revêtue : 1°425 X 30 m avec une LDA en QFU 183° de 1 425 m.