France - BEA

Accident du Rolladen Schneider - LS4 immatriculé D-6773 survenu le 23/08/2021 à Saint-Geniez (04)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

De retour d’un vol local depuis l’aérodrome de Sisteron-Vaumeilh (04), le pilote s’aperçoit qu’il n’aura pas assez d’ascendances pour rejoindre l’aérodrome. Il décide d’atterrir en campagne et choisit un champ à la végétation rase à proximité de la commune de Saint-Geniez. Il rencontre du vent de face plus fort que prévu, ce qui réduit sa distance de plané. Peu avant d’atteindre le champ, une aile du planeur entre en contact avec un arbuste. Le planeur part en lacet, perd de la portance et entre en collision avec le sol.
Le pilote est indemne, la partie arrière du fuselage est rompue à mi-distance entre les ailes et l’empennage.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
2.1Renseignements sur le pilote

Le pilote, âgé de 80 ans, est titulaire d’une licence LAPL(S). À la date de l’accident, il totalisait environ 2 600 heures de vol totales, toutes sur type, dont 54 h dans les 90 jours précédant l’accident et 47 h dans les 30 jours précédant l’accident.

2.2 Témoignage du pilote

Le pilote indique que les conditions météorologiques étaient favorables au vol en planeur, avec un léger vent du nord. Selon lui, l’approche vers le champ choisi pour l’atterrissage en campagne a été débutée trop tardivement.

2.3 Recherche et sauvetage

À 15 h 49, le Centre de coordination de sauvetage aéronautique (ARCC) Lyon a reçu un message indiquant la réception du signal d’une balise de détresse de type ELT. L’ARCC a obtenu auprès de son homologue allemand l’immatriculation et le type d’aéronef. Une opération de recherche et sauvetage a été ouverte en coordination avec la préfecture et le plan SATER C a été activé. L’ARCC a engagé un hélicoptère de l’Armée de l’Air et de l’Espace et les services de secours au sol se sont rendus sur la position de l’ELT. Environ une heure après le déclenchement de la balise, deux véhicules de pompiers et deux véhicules de gendarmerie sont arrivés sur le site de l’accident. L’hélicoptère a localisé l’épave à 17 h 18, soit environ 1 h 30 après la réception du message de l’ELT. Le pilote a pu être pris en charge par un médecin dans les instants qui ont suivi.