Amerrissage avec le train sorti, basculement vers l'avant, heurt de l'hélice avec la surface de l'eau

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol AD Arcachon (33) - H-B Biscarrosse (40).

 

Le pilote amerrit avec le train sorti sur l'hydrobase de Biscarrosse. L'avion bascule vers l'avant, l'hélice touche violemment la surface de l'eau. L'avion retombe sur les flotteurs durement. Le pilote et les passagers évacuent l'avion, aidés par les services de secours de la manifestation aérienne qui se déroule sur l'hydrobase. Le pilote explique qu'il a oublié de rentrer le train d'atterrissage après avoir décollé de l'aérodrome d'Arcachon où il avait ravitaillé en carburant. Il a également omis de vérifier que le train d'atterrissage était rentré avant d'amerrir. En supplément aux témoins lumineux de position du train d'atterrissage, l'avion est équipé d'un système émettant en boucle un message auditif dans le casque du pilote et activant un témoin lumineux lorsque la vitesse de l'avion décroît sous le seuil de 70 mph. Pour désactiver l'émission en boucle de ce message, le pilote doit agir sur le témoin lumineux qui fait office de bouton poussoir. Le pilote explique que la vitesse d'approche retenue pour l'amerrissage était de 85 mph en raison des conditions de vent, ne permettant pas au système de signalisation de se déclencher. Il explique que lors de l'approche, son attention a été focalisée sur la présence inexpliquées de mousse flottant à proximité de la zone d'amerrissage. Cette mousse provenait d'un largage de démonstration réalisé par un Canadair peu avant l'accident.