Arrêt du moteur, atterrissage d'urgence en campagne, en instruction

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol local d'instruction AD Merville (59).

L'instructeur et son élève effectuent des circuits d'aérodrome en piste 22 revêtue. L'instructeur indique qu'en fin de branche vent traversier à 750 ft, moteur pleine puissance et pompe électrique coupée, il entend des cognements accompagnés de fortes vibrations. L'hélice fait quelques tours puis s'immobilise. L'instructeur reprend les commandes actionne la pompe électrique et tente sans succès de redémarrer. Il annonce au contrôleur qu'il atterrit en campagne. Il identifie un champ labouré longé par une ligne électrique. Après le dernier virage, il constate la présence d'une autre ligne électrique perpendiculaire à la première. Il tente sans succès d'atterrir dans le champ suivant en rentrant les volets. L'avion atterrit long dans le premier champ et le pilote ne peut éviter le fossé séparant les deux champs.

Le matin même, à l'issue d'un vol, le moteur s'était arrêté et cela avait été attribué à un givrage. Entre temps, un autre vol avait eu lieu, sans anomalie.

Lors de l'enlèvement de l'épave, les ailes ont été vidangées : 30 litres de carburant ont été récupérés. L'examen du moteur montre que l'unique magnéto est fortement endommagée, probablement à la suite d'un ancien foudroiement. L'action manuelle de la magnéto révèle des points durs et des bruits anormaux.

L'avion avait subi une visite des 50h en septembre 2008 et avait volé environ 10 h depuis.

Le moteur, JPX65 avait moins de 70 hdv depuis RG. Le moteur avait été acheté par l'aéroclub à 50 hdv après remise en état à la suite d'un touché d'hélice.