Arrêt du moteur en montée initiale, demi-tour, atterrissage dur sur la piste

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol local Issoire (63).

 

Le pilote décolle de la piste 36 ULM pour des circuits d'aérodrome. Il a observé un vent avec une légère composante nord. Il explique qu'à environ de 100 m de hauteur, alors que la piste est dépassée, le moteur s'arrête. Il sait qu'en octobre les champs en face de lui sont labourés et les sillons perpendiculaire par rapport à la piste donc par rapport au vent. Il choisit en conséquence de ne pas se poser dans l'axe. Il utilise sa hauteur pour revenir sur la piste en prenant des caps successifs obliques par rapport à l'axe des champs. il revient vers l'axe de la piste, à une trentaine de mètres de hauteur avec une vitesse de 80 km/h. Il atterrit durement sur la piste, le train avant s'efface et passe sous la cabine.

 

Le pilote explique qu'un autre pilote, sur la radio, lui a signalé de forts vents du nord en altitude. Il ajoute qu'avec son passager à bord, l'ULM était bien chargé. Il indique que la vitesse d'approche de l'ULM se situe entre 70 et 80 km / h et que le vent arrière qui se levait a sans doute perturbé son atterrissage.

 

L'examen de l'ULM montre que le reservoir contenait du carburant et que le robinet d'alimentation était ouvert. le carburant parvenait jusqu'au carburateur.