Arrêt moteur en vol, cheval de bois lors de l'atterrissage forcé en campagne

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol local Salon de Provence.

Le pilote, breveté pilote d'essai en fonction au Centre d'Essais en Vol D'Istres, effectue un vol d'expérimentation en CAG sans PLN au profit de la SAGEM pour tester un radar militaire. Il vole en patrouille derrière un Jodel 140 exploité par l'armée de l'air Il doit le suivre en réduisant et augmentant la vitesse du motoplaneur à plusieurs reprises pour tester le radar. A l'issue d'une descente avec le moteur partiellement réduit, le pilote remet les gaz. Il constate que le régime moteur est inférieur à la normale (4800 tr/mn au lieu de 5500 tr/mn) et que l'indication OHT est dans le rouge (over heat, température élevée). Le pilote rentre le moteur et repère un champs propice à l'atterrissage. En vent arrière il ressort le moteur et tente un démarrage, sans succès. Il rentre à nouveau le moteur et atterrit dans un champ de blé (non-coupé) face au vent et dans le sens des sillons. Après 80 mètres de roulement à l'atterrissage, l'aile du motoplaneur touche le blé. L'appareil effectue un cheval de bois à droite. Le train d'atterrissage et la poutre de queue sont endommagés.

 

Le pilote indique avoir constaté un premier dysfonctionnement du moteur 8 minutes après le décollage. Il avait alors décidé de faire demi-tour mais le moteur fonctionnant de nouveau normalement, il avait poursuivi le vol d'expérimentation.

 

La surchauffe du moteur est vraisemblablement directement liée à l'utilisation du moto-planeur avec des changements fréquents de régime moteur et des vols lents à bas régime.