Planeur Numéro de dossier BEA f-xc110629 Accident, AD Le Mans Arnage, le 29 juin 2011, GROB - G102, F-CEXC

Accident du GROB G 102 ASTIR CS immatriculé F-CEXC survenu le 29/06/2011 à Arnage (72)

Progression de l'enquête Clôturée  
Progress: 100%

Résumé

Note : Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

En approche finale pour la piste non revêtue 02[1], après 3 h 15 de vol local, le pilote estime que son plan de descente et son point d’aboutissement sont corrects et que sa vitesse d’approche est suffisante. En courte finale, il applique une action au manche à cabrer pour revenir sur son plan de descente initial en raison, selon lui, d’une dégueulante. Le planeur décroche et entre en contact avec le sol en herbe, environ 50 m avant le seuil de piste 02. Il poursuit sa course sur l’herbe et s’immobilise sur la piste non revêtue.

Les deux supports de train d’atterrissage sont rompus et la roue reste encastrée dans son logement.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Expérience et témoignage du pilote

Titulaire d’une licence de pilote de planeur, le pilote, 67 ans, totalisait 135 heures de vol dont 76 en double commande. Pour une raison personnelle, le pilote avait arrêté de voler entre 2004 et 2011. Il avait repris les vols en double commande le 20 avril 2011 et avait effectué sept vols pour une durée totale de 5 h 45 avant de voler 20 min en solo le 8 juin. Le 24 juin, il a volé 2 h 25 en solo. À l’exception d’un vol en avril, les neuf vols du pilote depuis sa reprise en 2011 l’ont été avec un planeur Schleicher ASK 21.

Le pilote indique qu’il avait également l’habitude de voler sur planeur Pégase et que le jour de l’accident il n’y en avait plus de disponible. Le chef pilote lui a proposé de prendre le F-CEXC et il lui a fait une présentation du planeur. Concernant le vol, le pilote précise qu’il n’a rencontré aucune difficulté au cours de l’approche ni aucune fatigue malgré la durée du vol.

2.2 Témoignage du chef pilote

Le chef pilote indique que des turbulences sont souvent présentes au seuil de la piste 02 en raison de bâtiments imposants à proximité. Il estime que la vitesse d’approche du pilote en courte finale était insuffisante.

2.3 Renseignements météorologiques

Les conditions météorologiques au moment de l’accident étaient les suivantes : visibilité supérieure à 10 km, 5 à 7 octas de nuages à 3 000 ft, vent du 330 pour 10 kt.

 


[1] 970 m de longueur et 80 m de largeur.