Diminution de la puissance du moteur en montée initiale, atterrissage en campagne, en instruction

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol d'instruction Sarreguemines (57).

 

En montée initiale après un posé-décollé à Sarre-Union (67), l'instructeur constate en passant 300 ft une perte de puissance ne permettant plus le maintien du vol en palier. Il décide d'atterrir dans une prairie.

 

Au sol, aucune trace d'eau n'est trouvée dans le carburant. Après changement du carburateur, l'avion fonctionne normalement. Le carburateur encore sous garantie, est envoyé à l'atelier de maintenance qui a fait le dernier échange standard du moteur cent quatre vingt deux heures auparavant (Rectimo Aviation à Chambéry). L'examen révèle la présence de débris d'insectes et d'une graine dans le conduit du gicleur du carburateur. Par retour de colis, le carburateur une fois nettoyé est remonté sur l'avion qui vole à nouveau normalement.

La graine a probablement perturbé le débit d'essence et provoqué la perte de puissance. Elle proviendrait de l'échangeur utilisé pour réchauffer l'air du carburateur dont l'entrée est protégée par une grille. La graine serait passée par le conduit de mise à l'air libre de la cuve du carburateur dont l'entrée est située en amont du venturi.

 

Cet avion avait été accidenté le 7 septembre 2002 près de Laval (54). Une graine et des débris d'insecte obstruaient la mise à l'air libre du carburateur. La consigne de navigabilité qui impose l'installation d'une grille, ayant une maille d'un millimètre environ, sur l'entrée d'air réchauffée était bien appliquée.

 

Onze incidents dont quatre accidents sur DR400-120 ont été dus à des problèmes de pollution en provenance de la mise à l'air libre du carburateur.