Perte de la charge transportée sous élingue, largage du filet, interaction filet / RAC, perte de contrôle, collision avec le sol

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Résumé

Le pilote de l'hélicoptère transporte sous élingue un conteneur souple rempli de carburant au-dessus de la forêt guyanaise. La charge avait été préparée par un assistant au sol. Le conteneur souple est placé dans un filet de forme carrée, dont les quatre angles sont équipés de boucles en corde. Ces quatre boucles sont elles-mêmes regroupées dans le crochet de l'élingue, rattachée à un crochet délesteur situé sous l'hélicoptère. Une minute après le décollage, deux des quatre boucles du filet se détachent du crochet, ce qui entraîne la chute du conteneur souple. La perte de la charge provoque un effet de surprise qui contraint le pilote à larguer le filet alors que l'hélicoptère évolue à une vitesse trop élevée pour accomplir cette manœuvre. Le filet qui soutient la charge entre alors en contact avec le RAC provoquant au final la perte de contrôle en vol. Ceci se déroule à 2 NM au sud-est de Croisée d'Apatou.

L'enquête a montré que la conception et la maintenance de l'élingue n'étaient pas conformes à la Directive Européenne « Machines », rendant l'accrochage de la charge à l'accessoire de levage inadapté. L'état de l'élingue montre qu'aucune opération de maintenance n'avait été accomplie sur l'élingue et que l'usure de ses composants n'a donc pas été détectée. L'enquête a aussi montré que la formation de l'assistant sol ne lui permettait pas d'avoir une connaissance des spécificités du transport d'une charge externe inerte transportée par un hélicoptère. Il n'a donc vraisemblablement pas détecté le mauvais arrimage de la charge.

Le BEA adresse à l'AESA et à la DGAC deux recommandations de sécurité relatives :

1. à la conformité avec la Directive Européenne « Machines » ;

2. à la formation au transport de charge externe inerte.

 

4 - RECOMMANDATIONS DE SECURITE

Rappel : conformément aux dispositions de l'article 17.3 du règlement n° 996/2010 du Parlement européen et du Conseil du 20 octobre 2010 sur les enquêtes et la prévention des accidents et des incidents dans l'aviation civile, une recommandation de sécurité ne constitue en aucun cas une présomption de faute ou de responsabilité dans un accident, un incident grave ou un incident. Les destinataires des recommandations de sécurité rendent compte à l'autorité responsable des enquêtes de sécurité qui les a émises, des mesures prises ou à l'étude pour assurer leur mise en œuvre, dans les conditions prévues par l'article 18 du règlement précité.

4.1 Conformité avec la Directive Européenne « Machines »

L'enquête a montré :

- qu'une partie de la réglementation en vigueur dans le domaine du transport de charge externe inerte n'est pas connue des opérateurs ;

- que l'accessoire de levage, conçu et assemblé par l'utilisateur, n'était pas conforme à la règlementation en vigueur ;

- que l'accessoire de levage utilisé pour le transport de la charge externe inerte n'était pas adapté aux contraintes du travail aérien.

En conséquence le BEA recommande que :

- l'AESA et la DGAC s'assurent que le matériel d'élingage pour le transport de charge externe inerte soit conçu et utilisé selon les normes de sécurité définies par la Directive Européenne « Machines » (ou sa transposition en droit français dans le Code du travail). [Recommandation FRAN-2012-028]

4.2 Formation au transport de charge externe inerte

L'enquête a montré qu'il n'existe pas de formation spécifique qui permette aux différents acteurs du travail aérien, notamment les personnels au sol, de disposer des connaissances ainsi que des techniques de préparation d'une charge externe inerte destinée à être transportée à l'aide d'un hélicoptère et leur permettant d'accomplir leur mission en sécurité.

En conséquence le BEA recommande que :

- l'AESA et la DGAC définissent une formation spécifique destinée aux acteurs du travail aérien dans le cadre du transport de charge externe inerte, ou s'assurent que les opérateurs définissent et appliquent une formation d'un niveau équivalent. [Recommandation FRAN-2012-029]

 

Publications