Rebonds à l'atterrissage, perte de contrôle en remise de gaz, collision avec le sol, en instruction

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

CIRCONSTANCES

Le pilote, propriétaire de l'ULM depuis janvier 2012, effectue un vol avec un instructeur.

Ils décollent de la plate-forme ULM privée du pilote et rejoignent l'aérodrome de Castelnau-Magnoac pour effectuer quelques circuits d'aérodrome. Le vent souffle du nord-est entre 5 et 10 kt. Après deux posés-décollés en piste 04, le pilote exprime son intention d'effectuer un atterrissage en piste 22 arguant que la configuration de sa plateforme ULM le conduit à atterrir parfois avec du vent arrière. L'instructeur est réticent mais donne finalement son accord.

L'atterrissage est dur. Après un ou deux rebonds, l'instructeur demande au pilote de remettre les gaz puis reprend les commandes. Il explique ne pas avoir vérifié si la commande de gaz avait été totalement avancée. Ses actions sur les commandes lui ont paru être contrariées par des actions du pilote. L'instructeur perd le contrôle de l'ULM qui heurte le sol à 60 m à droite de la piste, roule environ 80 m en franchissant un fossé avant de s'immobiliser.

L'instructeur totalise environ 5 000 heures de vol dont environ 2 500 en ULM. Il est instructeur ULM depuis 1984. Il avait déjà effectué quelques vols avec le pilote sur cet ULM.

Le pilote a débuté sa formation en juillet 2010.

CONCLUSION

L'accident résulte d'une coordination insuffisante entre les deux occupants au moment de la remise de gaz consécutive à un atterrissage manqué par vent arrière connu.

 

Publications