ULM Numéro de dossier BEA2016-0532 Accident, Sarrouilles, le 28 août 2016, AUTRE (AEROPRAKT A 22 L2 ÉQUIPÉ D'UN PARACHUTE), 65-QV

Accident de l'ULM Aeroprakt A22 L2 identifié 65-QV le 28/08/2016 à Sarouilles (65)

Progression de l'enquête Clôturée  
Progress: 100%

Résumé

Le pilote, accompagné d’un passager, décolle de Blois vers 18 h 00. L’enregistrement du GPS de bord permet de constater que durant 2 h 40, l’ULM vole en ligne droite. À 20 h 09, le pilote contacte Pyrénées Information et indique qu’il se dirige vers l’aérodrome de Tarbes-Laloubère  (65) sur lequel l’ULM est basé. Il précise que son altitude est de 2 500 ft. À 20 h 40, le pilote vire vers l’est et annonce qu’il descend vers 1 500 ft en direction du point E, un des points d’entrée de la CTR de l’aérodrome de Tarbes-Lourdes-Pyrénées (65).

À 20 h 54, le contrôleur demande au pilote s’il est en vue de l’aérodrome de Tarbes-Laloubère. Il répond qu’il ne voit pas trop bien. Le contrôleur lui donne alors un cap et une distance de l’aérodrome de Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Les messages du pilote deviennent difficilement audibles. Le contrôleur donne de nouveau un cap ainsi que les informations météorologiques sur l’aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées. À 21 h 00, il demande au pilote de contacter le contrôleur sur la fréquence tour de l’aérodrome de Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Le contact est établi entre le contrôleur et le pilote à 21 h 02. Le contrôleur demande au pilote s’il lui est possible de prendre un cap ouest pour rejoindre l’aérodrome de Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Le pilote collationne en disant qu’il prend un cap ouest. Puis les messages radio du pilote deviennent de nouveau inaudibles. Vers 21 h 04, l’ULM ne répond plus aux sollicitations du contrôleur. L’ULM est retrouvé en début de nuit dans une forêt à 3 Nm de l’aérodrome de destination.

Publication

Pour télécharger le(s) rapport(s), cliquez sur le(s) lien(s) ci-dessous :