Collision entre un A330 au roulage et un A380 à l’arrêt

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Déroulement du vol

L'équipage de l'A380 atterrit sur la piste 26L de l'aéroport de Paris Charles De Gaulle en provenance de New York (Etats-Unis). Il roule vers le poste de stationnement L3 desservi par la voie de circulation E1. L'A330 est stationné sur l'aire de trafic E.

L'équipage de l'A330 roule pour rejoindre la piste 27L par la voie de circulation E1. L'équipage de l'A380 effectue son dernier virage sur E1 et pénètre sur le poste de stationnement L3. Le signaleur(1) fait arrêter l'avion à environ 26 mètres de leur point de stationnement final. L'équipage applique le frein de parc. L'équipage de l'A330 pénètre sur la voie E1.

En L3, un signaleur vient se connecter à l'A380 pour indiquer à l'équipage qu'il n'est pas arrêté à son point de stationnement final. Il explique qu'il doit pré-positionner une passerelle avant d'amener l'avion à ce point. Le chef de cabine de l'A380 informe l'équipage de conduite que les passagers se lèvent. L'équipage annonce aux passagers que l'avion n'est pas à son point de stationnement et qu'ils doivent rester assis.

En approchant de L3, le copilote de l'A330 signale au commandant de bord que l'A380 lui paraît proche. Le commandant de bord se penche pour voir si l'A380 est à une distance suffisante du bout d'aile. Il estime que cette distance est suffisante et poursuit le roulage.

Un signaleur, toujours connecté à l'A380, informe l'équipage qu'un A330 passe derrière lui. L'équipage de l'A380 annonce à l'agent de la tour EST assurant la gestion de la voie E1 qu'il faut arrêter l'avion qui passe derrière lui car il n'est pas à son point de stationnement final. L'aile gauche de l'A330 heurte le cône APU de l'A380. L'équipage de l'A380 avance de quelques mètres. L'agent de la tour annonce sur la fréquence que l'A330 est déjà passé. Environ trente secondes se sont écoulées entre l'application du frein de parc de l'A380 et la collision.

Conclusion

L'accident est dû aux décisions successives suivantes :

- la décision du personnel au sol de faire rentrer partiellement l'A380 sur son poste de stationnement ;

- la décision de l'équipage de l'A330 de continuer le roulage à partir d'une estimation visuelle de la distance alors qu'un doute sur la position de l'A380 a été émis par l'un des deux pilotes.

Ont contribué à l'accident :

- la connaissance incomplète de la procédure de déploiement des passerelles pour l'exploitation de l'A380 par le personnel au sol. La documentation ambigüe de l'exploitant a pu susciter une interprétation erronée de la procédure ;

- la déclaration tardive de l'équipage de l'A380 à l'agent de la tour EST qu'il n'était pas à son poste de stationnement ;

- la méconnaissance de l'équipage de l'A330 de la ligne blanche de sécurité délimitant l'aire de trafic de l'aire de manœuvre.

 

(1)Le signaleur a la responsabilité d'effectuer des signaux de guidage normalisés clairs et précis à l'intention des aéronefs (Annexe 2 de l'OACI, règles de l'air)